Accueil > Blog > Souscrire une assurance solde restant dû ? Cinq conseils !


14 jan

Souscrire une assurance solde restant dû ? Cinq conseils !

assurance solde restant dû astuces

Catégorie: infos

Vous êtes sur le point de souscrire une assurance solde restant dû ? Dans ce cas, mieux vaut tenir compte de quelques conseils. Découvrez-les sans plus attendre !

Conseil 1 : comparer les assurances solde restant dû

Souscrire un prêt hypothécaire ne vous contraint pas à contracter une assurance solde restant dû auprès du même organisme prêteur. Pour vous assurer du meilleur rapport qualité-prix, mieux vaut comparer en détail l’offre de différents prêteurs et assureurs. La plupart des assureurs proposent une simulation sur leur site web, ce qui vous permet d’y voir immédiatement plus clair. Outre le tarif, comparez également les différentes formules proposées. Quelle assurance solde restant dû vous offre les meilleurs options ? Quelle flexibilité offrent les différentes formules ?

Conseil 2 : avantage fiscal ou non ?

Vous souhaitez bénéficier d’un avantage fiscal sur votre assurance solde restant dû ? Dans ce cas, choisissez une assurance solde restant dû sur la tête d’une seule personne, telle que la formule Hypo Protect Classic. La formule permettant à deux assurés de couvrir ensemble le remboursement d’un prêt (Hypo Protect 2win) est plus économique, certes, mais les primes ne sont pas déductibles fiscalement ! Attention : dans certaines situations, mieux vaut éviter d’opter pour un avantage fiscal. Lisez-en plus dans notre article sur la déduction fiscale d’une assurance solde restant dû.

Conseil 3 : rester vigilant sur le pourcentage de couverture

Si vous empruntez à deux, les deux partenaires peuvent être assurés pour la totalité du montant (100%). En cas de décès, le capital assuré est alors amorti à 100%, grâce à l’assurance solde restant dû, et le partenaire survivant ne doit plus rien rembourser.

On choisit souvent une répartition 50/50, qui assure à chaque partenaire la moitié du remboursement. C’est le cas, par exemple, dans les situations suivantes : lorsque vous pressentez une augmentation de salaire, lorsque vous occupez une nouvelle fonction professionnelle offrant de meilleures conditions, lorsque vous comptez constituer une réserve financière plus importante avec l’âge, etc.

Attention : en optant pour une répartition 50/50, le partenaire restant en cas de décès devra prendre la moitié du remboursement mensuel (ou la moitié de la totalité du capital assuré) à sa charge. Si vous souhaitez jouer la carte de la sécurité, mieux vaut opter pour une répartition 100/100.

Conseil 4 : prime unique ou étalement des paiements ?

Lors de la souscription d’une assurance solde restant dû, vous avez la possibilité de payer la prime en une seule fois (prime unique) ou d’étaler les paiements sur 2/3 de la durée de l’assurance. Dans certains cas, la prime unique peut représenter la formule la plus avantageuse, car elle permet de maximaliser l’avantage fiscal en fin d’année.

Conseil 5 : tarif fixe ou tarif variable ?

En souscrivant une assurance solde restant dû, vous avez le choix entre un tarif fixe ou variable. Le tarif fixe, un peu plus cher, offre plus de sécurité, étant donné que le tarif est garanti pendant toute la durée du contrat. Dans le cas du tarif variable, plus avantageux, une augmentation des tarifs reste possible après les trois premières années, notamment lors d’un accroissement important du taux de mortalité.



Votre simulation en 1 minute

Votre Simulation

Pourquoi choisir BNP Paribas Cardif?

Questions? 02/528 00 03

Contactez-moi

8 clients sur 10

conseillent nos services à la famille et aux amis

Un service

rapide et personnalisé

25 ans

d'expertise et de fiabilité

7 trophées

de l'assurance DECAVI